Réalité virtuelle : et si l’avenir du virtuel, c’était le physique ?

2player-thevoid

Comme pour toute technologie innovante,  l’arrivée de la VR grand public en 2016 soulève une extraordinaire vague d’enthousiasme mais aussi une vague de questions sur les usages possibles mais surtout pertinents de cette technologie. Il est encore un peu tôt pour faire le tri définitif entre les bons et mauvais emplois de la réalité virtuelle, mais il est certain que cette technologie a d’ores et déjà un bel avenir devant elle notamment  dans le monde professionnel (en fait, elle est déjà employée depuis de nombreuses années mais le perfectionnement du matériel va accélérer son usage).

Sur les très nombreuses expériences de réalité virtuelle que j’ai pu tester et pour lesquelles j’ai pu collecter des retours d’expérience, un trait commun semble se dessiner : les expériences les plus marquantes (en bien comme en mal) de la plupart des utilisateurs étaient liées à la présence d’éléments physiques  (périphériques, décors, mise en scène) qui venaient renforcer l’immersion de manière considérable (ou la briser si mal employés).

On peut par exemple citer les très nombreuses montagnes russes équipées de lunettes VR visant à placer les spectateurs dans un univers totalement différent  pour renforcer le frisson de l’attraction (n’en déplaise à Jesse Schell qui prédisait 20 de ces attractions en 2020, il y en a déjà plus de 40 !).

 

maxresdefault

 

Autre expérience souvent citée, le simulateur de vol « comme un oiseau » Birdly  proposé lors du festival Sundance en 2015 revient toujours dans les expériences citées comme très marquantes.

Enfin, pour clore ici la liste d’exemples, parlons des australiens de Zero Latency qui proposent une expérience de jeu type « survival-shooter » contre des zombies en VR, mais en se déplaçant physiquement et en tirant avec un controller en forme de fusil grâce à un sac à dos qui contient l’unité de calcul. Le résultat est bluffant et donne envie d’aller essayer à Melbourne, seule salle Zero Latency disponible pour le moment (mais Zero Latency projette déjà de créer un réseau de franchises mondial, patience !).

 

1200x628-ZL-FB-Web-Click3

 

Pour nous, le cœur de la VR est dans l’interactivité : ceux qui ont essayé la VR avec une manette et un Oculus DK2 puis sont passés au HTC Vive vous le diront, l’intuitivité des contrôles rend la réalité virtuelle incroyablement plus immersive. Dès lors, il est logique que les expériences les plus impressionnantes soient celles qui allient virtuel mais aussi déplacement et interactions réels.

Il y a fort à parier que dans les années à venir, nous verrons de très nombreux périphériques visant à restituer des effets réels dans la réalité virtuelle se développer. La liste est déjà impressionnante : tapis roulant pour simuler la marche, harnais pour simuler les mouvements du corps ou les impacts, vélos connectés

 

Perif conectés

 

Nous ne manquerons pas de les tester (en fait, on en a déjà certains…) et de donner notre avis dessus.